lundi 29 janvier 2018

Niche parlementaire LFI #2 - 24/01/2018 - Commission des affaires sociales - L'Euthanasie

Caroline Fiat défend brillamment la PPL de La France Insoumise :
« Euthanasie et suicide assisté, pour une fin de vie digne »

Deuxième PPL défendue le 24/01 par Caroline Fiat devant la commission des affaires sociales : « Euthanasie et suicide assisté, pour une fin de vie digne » N° 517.

C'est un sujet qui revient souvent dans le débat public, Il y a 2 ans la loi Leonetti permettait une avancée dans le traitement de la fin de vie en améliorant les conditions d'application de la loi dans le domaine des soins palliatifs.

Le texte de loi voulu par la France Insoumise qui a pris en compte les demandes des associations et de toutes les parties prenantes en faveur d'une fin de vie digne, ne s'oppose absolument pas aux soins palliatifs qui eux ne traitent, et c'est déjà beaucoup, que de la souffrance des malades en fin de vie. Ce texte traite d'un problème différent qui interroge chacun d'entre nous : aider un malade à mourir ou à mettre fin à ses jours, sur sa demande consciente.

Parce que tout le monde mérite une fin de vie digne et selon son choix : avec sédation ou sans sédation, avec euthanasie ou sans euthanasie, sa proposition de loi met un point d’honneur à ce que soit respectée la volonté de chacun. Elle encadre strictement le droit à mourir en s’inspirant notamment des lois Belge et Luxembourgeoise.

La vidéo des débats de la commission vont vous éclairer sur la façon plus ou moins honnête avec laquelle certains traitent la question.
Rappelons que la notion de « Niche parlementaire » date de 2009 seulement et que cette disposition est venue après la pratique du vote bloqué, lorsqu'il s'agissait de traiter des PPL de l'opposition ou des groupes plus ou moins amis de la majorité (Niche parlementaire LFI #1 - 24/01/2018 - Commission des affaires Sociales L'épuisement professionnel)

LREM et le Modem n'ont pas cessé d'opposer systématiquement la loi proposée par Caroline Fiat au nom de La France Insoumise à la loi sur les soins palliatifs, prétexte à s'opposer à tous les articles et tous les amendements, mais rassurez-vous « ces gens là Monsieur, ça s'abstient »... Cette fois le chef d'orchestre était Monsieur Jean-Louis Touraine qui présentera lui-même un texte différent sur cette question. Quoi, vous croyez que... ? Bah, vous avez les idées mal placées, Monsieur Jean-Louis Touraine propose même de faire une synthèse des deux (enfin presque) !

Cela nous promet une suite d'interventions passionnées dans le cadre de la discussion générale portant sur le sujet. Débat tronqué, vu que le texte est rejeté par la commission !